- 

Nuisances aériennes: l’Acnusa fait le point pour 2008

Le 08 avril 2009 par Sonia Pignet
>  ,
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
«2008: année d’espoirs, d’attentes et de regrets.» C’est ainsi que débute la lettre adressée au Président de la république, qui accompagne le rapport d’activité 2008 de l’Autorité de contrôle des nuisances sonores aéroportuaires (Acnusa). Certes, l’Autorité distribue quelques bons points: relèvement de l’altitude d’arrivée des avions en région parisienne, moyens financiers supplémentaires pour rattraper le retard dans le traitement des dossiers d’aide à l’insonorisation autour de Nantes, avancée des dossiers internationaux sur la réduction des pollution (sonore et atmosphérique), etc.

Mais elle est aussi déçue par d’autres chantiers. «On peut en particulier regretter que le projet de décret sur l’aide à l’insonorisation à 95%pour les opérations groupées, annoncé le 4 décembre 2007, n’ait été transmis au Conseil d’Etat qu’en janvier 2009», écrit-elle. L’Acnusa rappelle également son souhait d’une mise en œuvre rapide des recommandations qu’elle a formulées dans le cadre de la charte «Pour un développement durable de l’aéroport Paris–Charles-de-Gaulle» (1). Elle demande notamment que les conditions d’un véritable dialogue entre professionnels du transport, élus, associations de riverains et exploitants soient réunies là où elles ne le sont pas car, estime-t-elle, ces échanges permettent de construire un consensus.

1) Dans le JDLE «Un avis de l’Acnusa sur le rapport de développement durable de Roissy»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus