Nucléaire : les trois Suisses s’entendent

Le 24 décembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Trois des principaux électriciens suisses ont conclu, jeudi 23 décembre, un accord portant sur la construction de deux réacteurs nucléaires de 1.600 mégawatts électriques (MWe) chacun dans la confédération. Axpo, Alpiq et les Forces motrices bernoises (FMB) ont annoncé la création d’une co-entreprise qui sera chargée de planifier la construction des deux machines.

 

Ces tranches remplaceront celles qui seront arrêtées. Leur production devra aussi pallier la fin des contrats d’importation à long terme (2.000 MW) conclus avec EDF. « La décision définitive quant à l'ordre de construction sera prise au plus tard avant le projet de message et de décision, conformément à la procédure d'autorisation générale pour les nouvelles centrales nucléaires de l'Office fédéral de l'énergie (Ofen), soit vers le milieu de l'année 2012 d'après l'état actuel de la planification », indique un communiqué commun.

 

Entré en service en 1972, le réacteur à eau bouillante (306 MWe) de Mühleberg doit arrêter son activité en 2020. Tout comme une usine hydroélectrique de 355 MWe et les deux tranches de la centrale à eau pressurisée de Beznau (730 MWe), entrées en service en 1969 et 1971.

 

Initialement, les trois électriciens suisses bataillaient pour imposer leur propre projet de centrale nucléaire. Alpiq militant pour Gösgen, FMB pour Mühleberg (BE) et Axpo pour Beznau.

 

La co-entreprise, détenue à parts égales par les trois partenaires, continuera de développer les trois projets. A charge pour les autorités suisses de choisir in fine les deux qui seront finalement réalisés.

 

Aucune technologie n’a officiellement été choisie. Mais, rappelle World Nuclear News, Axpo et FMB avaient indiqué, en 2008, vouloir construire des installations de même type.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus