Nucléaire : les stress tests se poursuivent

Le 02 novembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les stress tests des centrales nucléaires européennes se suivent mais leurs résultats diffèrent.
 
Dans un communiqué, mis en ligne mardi 1er novembre, EDF Energy affirme que ses 8 réacteurs en exploitation ont passés avec succès les évaluations faites par l’Office for Nuclear Regulation. «Cette évaluation prouve que nos réacteurs resteraient intègres dans les plus extrêmes des scenarii, même ceux qui vont bien au-delà de ce qu’il pourrait arriver au Royaume-Uni»,estime le patron de la filiale britannique d’EDF, Vincent de Rivaz.
 
Les choses pourraient, en revanche, moins bien se passer en Belgique pour Electrabel. Selon L’Echo, le rapport remis par l’énergéticien à l’Agence fédérale de contrôle nucléaire, suite aux stress tests, estime que d’importants travaux doivent être menés sur les réacteurs Doel 1, Doel 2 et Tihange 1 pour renforcer leur sûreté.
 
Coïncidence: ce sont les trois plus anciennes tranches en fonctionnement outre-Quiévrain. Celles précisément que les six partis belges, qui pourraient prochainement se partager le pouvoir, voudraient voir fermer dès 2015.
 
Reste à savoir ce qui sera le plus rentable pour la filiale belge de GDF Suez: investir 1 milliard d’euros dans des réacteurs en fin de vie ou perdre des contrats. Les deux tiers de la production nucléaire belge, rappelle L’Echo, sont, en effet, vendus à EDF et à l’allemand E.ON.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus