Nucléaire: les Japonais débarquent en Angleterre

Le 30 octobre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Horizon Nuclear Power vient d'être cédé à Hitachi
Horizon Nuclear Power vient d'être cédé à Hitachi

La relance du nucléaire civil britannique est décidément une affaire mondiale. Depuis une petite décennie, des entreprises françaises (EDF, Areva, GDF Suez), espagnole (Iberdrola), allemandes (RWE, E.ON), américaine (Westinghouse) tentent de construire de nouveaux réacteurs outre-Manche, pour une capacité totale de 16.000 mégawatts électriques.

Validé en 2006 par le gouvernement de Tony Blair, le projet n’a toujours pas démarré. Et les unes après les autres, les entreprises lèvent le camp. Les dernières en date sont les allemandes. En mars, E.ON et RWE ont mis en vente leur filiale commune britannique [JDLE].

Créée en janvier 2009, Horizon Nuclear Power entendait construire et exploiter 6.000 MW de capacité d’ici 2025: un projet de 15 milliards de livres (18 milliards d’euros).

Tout n’est peut-être pas fini, cependant. Pour 700 M£ (368 M€), les deux géants allemands viennent de céder leur co-entreprise à Hitachi. Allié à Babcock International et Rolls-Royce, le conglomérat japonais entend construire 5 à 6 exemplaires de son nouveau réacteur à eau bouillante, développé avec General Electric. Ce qui n’est pas pour demain.

Contrairement à l’EPR d’Areva, le bébé américano-japonais doit en effet franchir encore les longues et difficiles étapes de la qualification par l’autorité de sûreté britannique.

http://www.journaldelenvironnement.net/article/e-on-et-rwe-renoncent-au-nucleaire-britannique,28306

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus