Nucléaire: légère hausse du risque de cancer

Le 12 juillet 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

Une étude épidémiologique, coordonnée par le Centre international de la recherche sur le cancer (Circ) et à laquelle l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a participé, montre une légère hausse du risque de cancer malgré une exposition à de faibles doses. Publiée le 29 juin dans le British medical journal (BMJ), l'étude a été menée avec les experts de 15 pays (1) sur un échantillon de 400.000 salariés du secteur nucléaire, dont 36.000 travailleurs français d'EdF et du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et de la Cogema entre 1950 et 1994. La dose moyenne cumulée de chaque salarié s'est élevée de 20 milli-Sievert (mSv). Les scientifiques ont également remarqué 24.000 décès dont 6.700 par cancer et 200 par leucémie. Ces résultats montrent que le risque de décès par cancer augmente de 2% pour une dose cumulée de 20 mSv. Pour les décès suite à la leucémie, le risque s'est accru de 4%. Surtout l'étude montre que les doses reçues par les travailleurs du nucléaire ont progressivement diminué.



(1) Australie, Belgique, Canada, Corée du sud, Espagne, Etats-Unis, Finlande, France, Hongrie, Japon, Lituanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède et Suisse.




Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus