Nucléaire: légère hausse du risque de cancer

Le 12 juillet 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une étude épidémiologique, coordonnée par le Centre international de la recherche sur le cancer (Circ) et à laquelle l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a participé, montre une légère hausse du risque de cancer malgré une exposition à de faibles doses. Publiée le 29 juin dans le British medical journal (BMJ), l'étude a été menée avec les experts de 15 pays (1) sur un échantillon de 400.000 salariés du secteur nucléaire, dont 36.000 travailleurs français d'EdF et du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et de la Cogema entre 1950 et 1994. La dose moyenne cumulée de chaque salarié s'est élevée de 20 milli-Sievert (mSv). Les scientifiques ont également remarqué 24.000 décès dont 6.700 par cancer et 200 par leucémie. Ces résultats montrent que le risque de décès par cancer augmente de 2% pour une dose cumulée de 20 mSv. Pour les décès suite à la leucémie, le risque s'est accru de 4%. Surtout l'étude montre que les doses reçues par les travailleurs du nucléaire ont progressivement diminué.



(1) Australie, Belgique, Canada, Corée du sud, Espagne, Etats-Unis, Finlande, France, Hongrie, Japon, Lituanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède et Suisse.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus