Nucléaire: des Chinois au Royaume-Uni?

Le 19 juin 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Daya Bay a déjà gagné au concours de la centrale française la plus sûre.
Daya Bay a déjà gagné au concours de la centrale française la plus sûre.

Areva n'a pas commenté, mardi 19 juin, des informations selon lesquelles il serait candidat au rachat d'Horizon Nuclear Power, la co-entreprise d'E.ON et RWE dans le nucléaire au Royaume-Uni, dont les deux Allemands ont décidé de se retirer.??

Selon des informations citées dans la presse britannique, Areva a monté pour l'occasion un consortium avec l'électricien nucléaire chinois CGNPC (China Guangdong Nuclear Power Company), formant ainsi un tandem classique équipementier/exploitant.??

Les deux groupes se connaissent bien. Dans les années 1990, EDF et Framatome (aujourd’hui Areva) ont construit pour leur partenaire 4 tranches de 900 mégawatts, lesquelles équipent les centrales de Daya Bay et de Ling Ao. En 2007, le groupe nucléaire français a vendu deux réacteurs EPR à CGNPC, en cours de construction à Taishan, dans le sud-est de la Chine.?Au terme d’un contrat conclu en 2010, Areva doit aussi fournir 20.000 tonnes d’uranium sur une période de 10 ans. Les deux groupes sont enfin co-actionnaires d’une société minière et d’une entreprise d’ingénierie nucléaire.

Un consortium rival associant Westinghouse (filiale de Toshiba qui a développé l'AP1000, un réacteur rival de l'EPR) à un autre groupe chinois, SNPTC (State Nuclear Power Technology Corporation), est également candidat à la reprise d'Horizon, selon les mêmes informations.??

Les deux énergéticiens allemands ont décidé, fin mars, dans la foulée de la sortie de l'atome adoptée en Allemagne [JDLE], de se retirer d'Horizon Nuclear Power, qui projette la construction de deux centrales nucléaires au Royaume-Uni. Ils cherchent depuis des investisseurs qui pourraient financer ces projets à leur place.??

Horizon travaillait depuis trois ans sur deux projets de centrales, l'une au Pays de Galles et l'autre près de Bristol (sud-ouest de l'Angleterre) pour un investissement global estimé à 15 milliards de livres (près de 18 milliards d'euros).?



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus