Nucléaire belge: l’AFCN demande de nouveaux tests

Le 05 février 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pas de redémarrage avant le printemps au mieux.
Pas de redémarrage avant le printemps au mieux.

Les semaines se suivent et se ressemblent outre-Quiévrain. Malgré l’optimisme jamais démenti de l’exploitant Electrabel (filiale de GDF Suez), l’autorité de sûreté repousse régulièrement toute décision concernant l’éventuel redémarrage des deux réacteurs les plus modernes du royaume.

Mise en ligne le 1er février, la dernière note de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN, le gendarme du nucléaire belge) renvoie aux calendes grecques la date d’un redémarrage éventuel des réacteurs Doel 3 et Tihange 2. Ces deux réacteurs à eau sous pression ont été arrêtés, en juillet 2012, à la suite de la découverte fortuite de milliers d’indications de défauts dans le métal de la base de leur cuve [JDLE].

Electrabel a consacré tout l’été à vérifier ses cuves et à formuler un plan d’action, lequel a été remis à l’AFCN, le 5 décembre dernier. Mais cela n’est pas suffisant aux yeux du régulateur qui exige des vérifications supplémentaires. Avant de pouvoir espérer obtenir le redémarrage de ses deux tranches, Electrabel devra approfondir ses études sur un certain nombre de points: sources des défauts, leur non-prolifération dans les zones non–inspectables.

L’industriel devra réaliser aussi des essais métallurgiques, notamment pour vérifier que les pré-fissures n’évolueront pas dans le temps. Enfin, des tests sous pression du circuit primaire des deux réacteurs devront être effectués. Si la remise en service était finalement autorisée, Electrabel devrait mettre au point de nouvelles méthodes de surveillance des défauts, en particulier dans les zones non accessibles au personnel. D’après Electrabel, les travaux demandés a priori par l’AFCN devraient s’achever «avant la fin mars». Les deux réacteurs les plus modernes de Belgique ne devraient donc pas être autorisés à redémarrer avant le mois d’avril. Au mieux.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus