NOx: le marché de quotas américain a réduit les émissions

Le 16 octobre 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le marché de quotas d’oxydes d’azote (NOx) mis en place dans 20 Etats de l’est des Etats-Unis ainsi qu’à Washington, la capitale, a permis de réduire les émissions de ce polluant, et donc d’améliorer la qualité de l’air pour 103 millions d’Américains, selon un rapport annuel de l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) publié hier.

D’après l’EPA, les émissions estivales 2008 de NOx des centrales thermiques et des grandes installations industrielles ont été réduites de 62% par rapport aux niveaux de l’année 2000 et de 75% par rapport à 1990 grâce à ce système de «cap and trade» mis en place en 2003, similaire aux systèmes issus du protocole de Kyoto pour le CO2 –et dont l’efficacité est beaucoup plus discutable quand il est appliqué à un gaz à effet de serre à l’impact planétaire plutôt que sur un polluant local.

La réduction des émissions de NOx a contribué à réduire les niveaux de smog de 10 à 14% dans ces Etats.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus