Novovoronezh 5 en prend pour 60 ans

Le 01 octobre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Il ne fait pas bon être une tête de série en Russie. La 5e tranche de la centrale nucléaire de Novovoronezh vient en effet d’être arrêtée, annonce Rosatom dans un communiqué. Elle doit subir 260 jours de travaux de modernisation avant de pouvoir être redémarrée.

 

Ce prototype des réacteurs VVER 1000 a divergé [injection du courant] le 31 mai 1981. Et sa durée de vie initiale était fixée à 30 ans. Mais lorsque son dispositif de refroidissement aura été modernisé, le système de pilotage du réacteur amélioré, les générateurs de secours changés, ce réacteur pourra repartir pour 30 ans.

 

Ce qui constitue une première en Russie. Jusqu’à présent, les autorités n’ont accepté que des allongements de durée de vie de 15 ans, pour les réacteurs Novovoronezh 3-4 et Kola 1-2 (VVER 440), Kursk 1-2 et Leningrad 1-4 (RBMK).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus