Nouvelles normes de carburants proposées par la Commission

Le 02 février 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le 31 janvier, la Commission européenne a proposé de nouvelles normes pour les carburants qui doivent permettre à la fois de diminuer l'impact de leur combustion sur la pollution locale, mais aussi diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES), en favorisant la consommation de biocarburants. Il s'agit de modifier la directive de 1998 concernant la qualité des carburants (1).

La Commission souhaite que les fournisseurs de carburants réduisent de 10% les rejets de GES générés par la production, le transport et l'utilisation de leurs produits entre 2011 et 2020. Ce qui représente au total «500 millions de tonnes de dioxyde de carbone en 2020, soit l'équivalent des émissions globales cumulées de l'Espagne et de la Suède aujourd'hui», se félicite la Commission dans un communiqué. Afin d'augmenter la part de biocarburants entrant dans la composition du carburant essence, un mélange spécifique serait mis au point. Grâce à une plus forte teneur en additifs oxygénés, il pourrait contenir jusqu'à 10% d'éthanol.

Côté pollution locale, les carburants diesel verraient leur teneur en soufre encore diminuer, pour atteindre un maximum de 10 parties par million (ppm) dès le 1er janvier 2009. «A compter de cette même date, la teneur maximale autorisée en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), qui sont d'autres substances dangereuses, sera réduite d'un tiers», précise la Commission.



(1) Directive 98/70/CE du Parlement européen et du Conseil, du 13 octobre 1998




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus