Nouvelle-Zélande: suspicions autour d’un gaz

Le 05 avril 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'association des habitants du front de mer de Nelson, ville située dans l'île sud du pays, demandent à ce qu'une évaluation des impacts sanitaires éventuels du bromométhane soit réalisée. Dans un article du 29 mars, le quotidien New Zealand Herald explique que ce gaz incolore était notamment utilisé dans le port dans le cadre de fumigations, pour désinfecter les marchandises importées ou avant le transport de certaines exportations comme les fruits et le bois. Un docteur basé à Auckland a établi que les teneurs de bromométhane utilisé dans le port sont susceptibles d'avoir dépassé les normes de sécurité, atteignant un quartier résidentiel voisin. Selon lui, dans des conditions météorologiques extrêmes, le niveau de produit pourrait être deux fois supérieur à la norme d'exposition appliquée sur le lieu de travail. Toutefois, il a indiqué que des analyses supplémentaires sont nécessaires.

L'association de riverains appelle à une restriction de l'utilisation du produit lorsque les vents soufflent vers la zone résidentielle et souhaite une évaluation complète des effets sanitaires potentiels. Des veuves dont les maris ont travaillé au port sont convaincues que l'application de ce produit est associée à la mort de leurs époux par maladie du neurone moteur. Mais le directeur de la santé publique de Nelson n'a pas trouvé de lien.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus