Nouvelle vague mondiale de blanchiment des coraux

Le 08 octobre 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
38% des récifs coralliens sont menacés au niveau mondial
38% des récifs coralliens sont menacés au niveau mondial

Des chercheurs de l’université James Cook (Queensland, Australie) et de l’Agence américaine en charge de l’océan et de l’atmosphère (Noaa) attirent l’attention, ce 8 octobre, sur le troisième épisode de blanchiment des coraux à l’œuvre au niveau mondial.

 

Selon les scientifiques, 38% des récifs mondiaux pourraient disparaître, soit environ 12.000 kilomètres carrés.

«Ce phénomène s’explique par la hausse de la température des océans due au réchauffement climatique qu’accentue El Niño», explique au JDLE Joachim Claudet, chercheur au CNRS. «El Niño réchauffe fortement et rapidement la température localement. Stressés, les coraux expulsent, pour s’adapter au phénomène, l’algue zooxanthelle avec laquelle ils vivent en symbiose et qui leur sert à la photosynthèse. Avant de retrouver de nouvelles algues, ils blanchissent et se trouvent fortement affaiblis», ajoute ce spécialiste de la conservation. D’où cette nouvelle menace de disparition massive, qui touche particulièrement la Grande barrière de corail, plus largement les récifs du Pacifique, et dans une moindre mesure de l’océan Indien et de l’océan Atlantique.

«Il s’agit du troisième épisode mondial de blanchiment des coraux, après les épisodes survenus en 1998 et en 2010 (déjà des années El Niño, ndlr)», explique Ove Hoegh-Guldberg, chercheur à l’université australienne du Queensland. Un troisième épisode déjà prédit en juillet dernier par les scientifiques de la Noaa et qui pourrait perdurer en 2016.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus