Nouvelle tentative d’imposer un chargeur universel en Europe

Le 31 janvier 2020 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Moins de chargeurs, moins de déchets
Moins de chargeurs, moins de déchets

Dans une résolution adoptée le 30 janvier, les eurodéputés demandent à la Commission d’imposer un chargeur universel aux fabricants d’appareils mobiles d’ici à l’été.

 

N’en déplaise à Apple, les députés européens veulent un chargeur universel pour les téléphones portables, tablettes et autres petits appareils mobiles. L’idée, lancée en 2009 par Bruxelles, s’était heurtée aux réticences de l’industrie. Les fabricants ont toutefois réduit la voilure puisqu’il n’y en a plus que 3 en Europe, contre 30 en 2009 ! Restent le connecteur Micro USB, l’USB-C plus récent, et le Lightning produit par Apple.

Le groupe à la pomme s’est fermement opposé à toute règlementation européenne, qui «étoufferait l’innovation au lieu de l’encourager et nuirait aux consommateurs en Europe et à l’économie dans son ensemble».

51.000 t de déchets en moins

Au contraire, les eurodéputés défendent un chargeur unique « pour éviter des coûts excessifs, des désagréments pour les consommateurs et une empreinte écologique inutile ». Selon eux, les déchets électroniques représentent 12,3 millions de tonnes par an en Europe, dont 51.000 t issus des seuls chargeurs. Leur résolution a été massivement adoptée par 582 voix pour, 40 contre et 37 abstentions.

La suite pourrait leur être favorable, l’exécutif européen se déclarant "prêt à reprendre en main le dossier".