Nouvelle réglementation concernant la réduction de la prévalence de Salmonella enteritidis et de Salmonella typhimurium dans les cheptels de poulets de chair

Le 13 mars 2012 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 12/03/2012 par Alda Bassanza

Vigilance > Viandes > Volailles
 

Le règlement (UE) n° 200/2012 du 8 mars 2012 établit un objectif de l’Union européenne (UE) pour la réduction de la prévalence de Salmonella enteritidis et de Salmonella typhimurium dans les cheptels de poulets de chair, dont la fixation est prévue au règlement (CE) n° 2160/2003 du 17 novembre 2003 sur le contrôle des salmonelles et d'autres agents zoonotiques spécifiques présents dans la chaîne alimentaire.
L'article 4 du règlement n° 2160/2003 du 17 novembre 2003 prévoit que des objectifs de l’UE doivent être fixés en vue de réduire la prévalence de tous les sérotypes de salmonelles présentant un intérêt du point de vue de la santé publique chez les poulets de chair. Ce règlement énonce également certaines exigences à respecter pour fixer ces objectifs. 
 
Le règlement (CE) n° 646/2007 du 12 juin 2007 portant application du règlement (CE) n° 2160/2003 du 17 novembre 2003 en ce qui concerne la fixation d’un objectif communautaire pour la réduction de la prévalence de Salmonella enteritidis et de Salmonella typhimurium chez les poulets de chair, fixait l’objectif de réduction du pourcentage maximal de cheptels de poulets de chair restant positifs pour ces deux sérotypes de salmonelles en prévoyant que ce pourcentage devait être limité à une valeur inférieure ou égale à 1 % le 31 décembre 2011 au plus tard.
 
Le règlement (UE) n° 200/2012 du 8 mars 2012 fixe en son article 1er, le nouveau pourcentage devant être respecté en matière de réduction de la prévalence de Salmonella Enteritidis et de Salmonella Typhimurium chez les poulets de chair. Ainsi, l'objectif de l'UE consiste "en une réduction du pourcentage annuel maximal de cheptels de poulets de chair restant positifs au regard de Salmonella enteritidis et de Salmonella typhimurium à une valeur inférieure ou égale à 1 %".
 
Le règlement (UE) n° 200/2012 du 8 mars 2012 précise également qu'en "qui concerne les souches monophasiques de Salmonella typhimurium, les sérotypes dont la formule antigénique est 1,4,[5],12:i:- sont aussi concernés par l’objectif de l’Union".
 
En outre, l'annexe du règlement (UE) n° 200/2012 du 8 mars 2012 établit le programme de tests nécessaire pour vérifier la progression vers l’objectif de l’UE.
 
Pour finir, le règlement (UE) n° 200/2012 du 8 mars 2012 abroge le règlement (CE) n° 646/2007 du 12 juin 2007.
 
Pour information, l'article 5 du règlement (CE) n° 2160/2003 du 17 novembre 2003 précise que pour réaliser les objectifs communautaires visant à réduire la prévalence des zoonoses et des agents zoonotiques, les États membres établissent des programmes de contrôle nationaux pour chacune des zoonoses. Ces programmes nationaux sont continus et couvrent une période d'au moins trois années consécutives.
 
Sources : Règlement (UE) n° 200/2012 de la Commission du 8 mars 2012 concernant un objectif de l’Union pour la réduction de la prévalence de Salmonella enteritidis et de Salmonella typhimurium dans les cheptels de poulets de chair, dont la fixation est prévue au règlement (CE) n° 2160/2003 du Parlement européen et du Conseil, JOUE L 71 du 9 mars 2012

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus