Nouvelle panique sur le marché des quotas de CO2

Le 20 janvier 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

C’est en passe de devenir une habitude. Une fois encore, des pirates informatiques ont déjoué les « pare-feu » sensés protéger les marchés européens des quotas d’émission de CO2. En début de semaine, ces hackers ont visé les registres de permis autrichien, estonien, grec, polonais et tchèque. Dans la foulée, des quotas ont été dérobés et immédiatement revendus sur le marché spot.

 

Pour tenter d’endiguer l’assaut, la Commission européenne a suspendu toutes les transactions jusqu’au 26 janvier.

Selon des informations de La Tribune, 3 millions de quotas auraient tout de même été dérobés, représentant une quarantaine de millions d’euros de chiffre d’affaires potentiel pour les malfrats.

En novembre dernier, les installations roumaines du cimentier suisse s’étaient fait dérober 1,6 million de permis.

 

Début 2010, des attaques similaires avaient fait réagir la Commission qui avait ordonné aux gestionnaires de registres de quotas la mise en place de systèmes de sécurité particuliers.

 

Visiblement, toutes les précautions n’ont pas encore été prises.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus