Nouvelle opération policière à Notre-Dame-des-Landes

Le 30 octobre 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les forces de l’ordre ont lancé, ce 30 octobre au matin, une 4e opération d’évacuation des opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique).

Selon les militants de la «Zone à défendre», trois opposants au projet ont été blessés par des tirs de flash-ball et de grenades assourdissantes.

Plusieurs organisations ont rejoint le mouvement de protestation contre la destruction des terres, comme le Collectif des organisations professionnelles agricoles indignées par le projet d’aéroport (Copain 44).

Une quinzaine d’élus Europe Ecologie-les Verts (EELV) s’y sont associés «en soutien aux agriculteurs dont les exploitations sont menacées de disparition et aux opposants au projet», a déclaré à l’AFP René Louail, conseiller régional de Bretagne et agriculteur. «Ce qui se passe ici est d’une violence inacceptable, qu’on ne pouvait pas imaginer (…) Au contraire, on aurait pu imaginer que la gauche remette en cause ce type de projet après son accession au pouvoir, alors que c'est un projet coûteux et que l'Etat est contraint d'être vigilant sur les dépenses», a-t-il poursuivi.

Dans un communiqué, EELV a précisé que l’avis favorable, émis par la commission d’enquête le 26 octobre, comportait deux réserves de taille: sur la méthodologie pour compenser les préjudices écologiques (jugée très expérimentale), et sur l’absence de maîtrise foncière des porteurs de projet (sans accord clair avec la profession agricole, aucune garantie aux mesures compensatoires n’est apportée).

De son côté, la préfecture de Loire-Atlantique a indiqué dans un communiqué que «les interventions se déroulaient face à des opposants très déterminés, dont le nombre a notablement augmenté ce week-end», ajoutant: «cette nouvelle vague d’évacuation, après celles du 9, du 15 et du 16 octobre, est rendue nécessaire pour permettre les travaux préparatoires prévus début 2013, comme les défrichements, déplacements des premières espèces, diagnostics archéologiques et premiers travaux de desserte routière».

Une nouvelle manifestation est prévue le 17 novembre sur le site.

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus