Nouvelle-Calédonie: trop de pesticides dans les choux

Le 02 août 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Des quantités anormales d'un fongicide et d'un insecticide. C'est ce que révèlent des analyses de l'Union fédérale des consommateurs (UFC-Que choisir) de Nouvelle-Calédonie réalisées sur 6 fruits et légumes (salades, persil, chou de Chine, tomate et orange) provenant du marché de la capitale Nouméa et cultivés localement. D'après le journal Les nouvelles calédoniennes, sur les 220 molécules testées, deux anomalies ont été décelées sur le chou de Chine. Celui-ci contenait en effet des teneurs supérieures à la limite maximale de résidus (LMR) en carbendazime (fongicide), ainsi que de l'heptachlore époxyde (insecticide), dont l'utilisation agricole est interdite depuis 1986. «Le résultat de ces analyses soulève le problème plus général des pesticides en Nouvelle-Calédonie, qu'il serait criminel de passer sous silence plus longtemps», a déclaré l'UFC-Que choisir. Le coût élevé des analyses officielles de pesticides, réalisées en métropole ou, proximité géographique oblige, en Nouvelle Zélande, limiterait la fréquence des contrôles.

Pour le président du Mouvement pour le droit et le respect des générations futures (MDRGF) François Veillerette, «cette nouvelle affaire, après celle du chlordécone aux Antilles (1), illustre de manière scandaleuse l'inaction des autorités vis-à-vis de certains pesticides organochlorés, polluants persistants dangereux pour la santé et l'environnement, dans ses départements d'Outre-mer ou collectivités rattachées», et «les citoyens de ces territoires ont pourtant droit au même niveau de protection que tous les autres!».



(1) Voir l'article du JDLE: «La Guadeloupe toujours en lutte contre le chlordécone»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus