Nouvelle-Calédonie: Suez mis en cause sur le Grand tuyau

Le 06 juin 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La Chambre territoriale des comptes de Nouvelle-Calédonie, dans un rapport publié le 3 juin, a pointé du doigt des irrégularités relatives au dossier du Grand tuyau alimentant le Grand Nouméa à partir de la rivière Tontouta et qui a été attribué au groupe Suez. D'après Réseau France Outre-Mer (RFO), la filiale de Suez Société anonyme des eaux de Tontouta (Sadet) avait annoncé que la «redevance dite d'abonnement était fixe», mais elle a progressé pour atteindre «20% de la facture d'eau» en 2007.

RFO rapporte par ailleurs que selon les enquêteurs, le coût de l'équipement a été minoré par Suez, qui «n'a pas précisé que le Grand tuyau devrait être intégralement renouvelé avant la fin de la concession», nécessitant «d'importantes provisions annuelles». L'attribution de la concession aurait eu lieu sans qu'il y ait de mise en concurrence, ce qui est «contraire aux règles de bonne gestion», et les élus du Syndicat intercommunal à vocation unique des eaux du Grand Nouméa (SIVU-EGN) auraient accepté qu'elle dure 50 ans alors que 25 suffisent généralement.

La Chambre territoriale des comptes a proposé de revenir sur ces termes du contrat qui pénalisent le consommateur, mais le Sivu a répondu que si elle «propose de revenir aux dispositions d'origine, cela démontre que le contrat n'était pas aussi mauvais que ça».




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus