Nouvelle augmentation de la pollution à New Delhi

Le 12 novembre 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'ONG indienne Centre for science and environment (CSE) alerte cette semaine sur une nouvelle augmentation de la pollution dans la capitale, qui atteint selon elle les niveaux d'avant 2000. Un programme lancé en 2002 généralisant l'utilisation de gaz naturel compressé par les véhicules commerciaux transportant des passagers (bus, taxis…) à New Delhi avait permis de passer d'une moyenne annuelle de 143 microgrammes par mètre cube (µg/m3) de particules fines PM10 dans les zones résidentielles, à 115 µg/m3 en 2005. En 2006, cette teneur était de 136 µg/m3, et la moyenne mensuelle a atteint 350 µg/m3 durant l'hiver 2006/2007. «Les niveaux pourraient même être supérieurs l'hiver prochain», indique le CSE dans un communiqué. Les teneurs en oxydes d'azote et en particules fines PM 2,5 sont également élevées dans la capitale indienne.

Sunita Narain, directrice du CSE, a déclaré: «Nous devrons prendre rapidement des mesures drastiques pour contrôler l'augmentation de pollution de l'air. Sinon, New Delhi se retrouvera dans le brouillard étouffant et toxique de l'époque qui a précédé le programme CNG, lorsque les bus fonctionnant au diesel et les autos contribuaient à faire d'elle l'une des villes les plus polluées de la Terre». New Delhi est la capitale (dans les 300.000 habitants), Delhi ne l'est pas, mais l'agglomération compte dans les 15 millions d'habitants, d'après internet…


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus