Nouveaux succès à Weyburn pour le stockage de CO2

Le 17 novembre 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
C’est par un communiqué très enthousiaste que le Department of energy (DOE) salue les nouveaux résultats de l’expérience internationale de séquestration de gaz carbonique de Weyburn. Selon le secrétariat américain à l’énergie, ce sont 5 millions de tonnes de dioxyde de carbone qui ont été acheminés par un «carboduc» de 325 kilomètres de long, depuis l’usine de gazéification de Beulah (Etats-Unis), pour être injectées dans le champ pétrolier de Weyburn, situé dans la Saskatchewan canadienne. Cette injection a permis d’accroître la production de cet ancien champ de 10.000 barils par jour. Au total, estiment les scientifiques, cette production assistée devrait désormais permettre d’allonger d’une vingtaine d’années la durée de vie des gisements canadiens et de séquestrer jusqu’à 30 millions de tonnes de CO2 (contre 22 millions initialement prévus).


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus