Nouveaux soutiens à l’achat de véhicules propres en Ile-de-France

Le 10 juillet 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les soutiens franciliens ne ciblent que les entreprises de moins de 50 salariés
Les soutiens franciliens ne ciblent que les entreprises de moins de 50 salariés

Après Nicolas Hulot le 6 juillet, c’est au tour de la région francilienne d’annoncer des aides à l’achat de véhicules moins polluants. Des aides destinées aux PME et TPE.

 

Adopté à l’unanimité, le nouveau dispositif francilien remplace l’ancien système d’aide, «qui n’avait pas connu un grand succès parce qu’il n’était pas parfaitement adapté à la demande», a affirmé le 7 juillet Chantal Jouanno, vice-présidente de la région Ile-de-France en charge de l’environnement.

Ouverte aux entreprises de moins de 50 salariés, cette aide à l’achat d’un véhicule utilitaire léger électrique ou GNV oscille entre 6.000 et 9.000 euros en fonction de sa taille. Une enveloppe de 4 M€ est affectée au dispositif.

 

Exit vélos et triporteurs

«C’était un engagement de la campagne régionale des écologistes», a rappelé l’élu Europe Ecologie-Les Verts (EELV) Pierre Serne dans un communiqué. Satisfait de cette mesure, il avait toutefois demandé à Chantal Jouanno, dont c’est la dernière intervention[1], que l’aide soit élargie à l’achat de vélos et de triporteurs, électriques ou non. Sa demande n’a pas eu de suite. «Ce serait pourtant l’occasion, pour certains artisans, de changer de mode de déplacement quand ils ont des trajets sans trop de matériel. On n’est pas toujours obligé de remplacer une voiture par une voiture, un camion par un camion», estime-t-il.

La présidente de la région francilienne enchaîne les contradictions. «Elle s’était engagée à ne plus acheter un seul bus diesel mais elle vient pourtant de le faire au Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif). Il serait bien que la région arrête la posture permanente», a affirmé le groupe écologiste régional dans un communiqué.

 

Aides compatibles

Ce nouveau soutien régional à l’achat de véhicules moins polluants s’avère compatible avec les autres aides. Dernière en date, le ministre de la transition écologique et solidaire avait annoncé, le 6 juillet à l’occasion du plan Climat, des aides à l’achat de véhicules propres, neufs ou d’occasion, en remplacement de véhicules diesel antérieurs à 2001 et de véhicules essence d’avant 1997. Sans toutefois préciser ni leur montant ni leur entrée en vigueur. Des informations qui devraient être publiées dans la prochaine loi de finances.

Actuellement, une aide de 6.000 € est versée pour tout achat d’un véhicule électrique neuf. Une aide de 4.000 € s’y ajoute en cas de remplacement d’un véhicule diesel d’avant 2006. Elles s’élèvent respectivement à 1.000 et 2.500 € pour l’acquisition d’un véhicule hybride rechargeable.

 

 



[1] L’élue francilienne a décidé de se retirer de la vie politique.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus