Nouveau retard pour l’EPR finlandais

Le 16 juillet 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Prévu pour entrer en service en 2009, OL3 devrait diverger en 2015.
Prévu pour entrer en service en 2009, OL3 devrait diverger en 2015.
Stuk

Le réacteur nucléaire EPR que le français Areva et l'allemand Siemens bâtissent en Finlande continue d'accumuler les retards, l'opérateur finlandais TVO ayant annoncé, lundi 16 juillet par un communiqué, que l'entrée en service était repoussée après 2014.

«D'après les informations transmises par le consortium Areva-Siemens, Teollisuuden Voima Oyj (TVO) estime que le réacteur de production d'électricité nucléaire Olkiluoto 3 ne sera pas prêt pour une production d'électricité normale en 2014», affirme l’électricien finlandais.

«Les travaux d'installation du réacteur et l'ingénierie du système d'automatisation de la centrale sous la responsabilité du fournisseur n'ont pas progressé conformément au calendrier du fournisseur», et «TVO attend du fournisseur qu'il mette à jour le calendrier global», a-t-il ajouté.

Cette déconvenue s'ajoute aux multiples déboires du chantier, démarré sur la côte Ouest de la Finlande en 2005. Alors que le réacteur OL3 devait initialement entrer en service en 2009, des retards sont annoncés chaque année. Jusqu’à présent, la date prévue pour la mise en service de l’EPR d’Olkiluoto était d'août 2014.

TVO, qui a récemment été sanctionné financièrement par la chambre de commerce internationale pour son incapacité à suivre le chantier, a fait part de son agacement: «Bien que nous ne soyons pas satisfaits de la situation et qu'il y ait eu des problèmes répétés de fixation du calendrier, les travaux progressent et des solutions pour les points de construction et d'ingénierie restants sont trouvées les unes après les autres».

«Les installations mécaniques de toutes les composantes majeures du réacteur sont achevées, et la majeure partie des installations de tuyauterie a été implantée. Les préparatifs pour la mise en route sont en cours», a-t-il expliqué.

Fin 2011, Areva disait avoir réalisé les deux tiers du travail.

Trois autres réacteurs sont en construction dans le monde, un à Flamanville (Manche), et deux à Taishan (sud-est de la Chine).

Il est probable que ces deux réacteurs chinois, construits en collaboration avec l'opérateur chinois CNGPC, seront les premiers au monde à entrer en service, fin 2013 et fin 2014 selon le calendrier actuel. A Flamanville, le démarrage initialement prévu pour 2012 est reporté à 2016.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus