Nouveau retard annoncé pour l’EPR de Flamanville

Le 02 mars 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le pont roulant de l'EPR suffisamment porté ?
Le pont roulant de l'EPR suffisamment porté ?

EDF a interrompu le bétonnage du bâtiment réacteur sur le chantier de l'EPR de Flamanville (Manche) en raison de défauts dont l'ampleur et la gravité sont en cours d'examen.??

Les activités du chantier se poursuivent. Le calendrier prévoit la production des premiers kilowattheures en 2016. Seul le bétonnage de l'avant-dernier niveau de l'enceinte interne du bâtiment réacteur a été reporté en attendant le résultat de ces contrôles, écrit EDF dans un communiqué.??

L'électricien a détecté des défauts sur les consoles ou supports métalliques internes à l'enceinte et destinés à soutenir le futur pont de manutention du réacteur, poursuit le géant français de l'énergie.??

Ce pont, qui pivotera à l'horizontale en glissant le long des parois de ce bâtiment cylindrique, doit notamment servir à placer et sortir les combustibles de la cuve.

Il doit s'appuyer sur 46 consoles, des boîtes métalliques disposées sur toute la circonférence de l'enceinte interne, selon EDF.??

Avant de poursuivre le bétonnage du bâtiment réacteur, EDF vérifie qu'il ne doit pas retirer toutes les boîtes. Jusqu'alors le groupe présidé par Henri Proglio avait indiqué qu'il pensait poser le dôme du réacteur au cours de l'été, ce qui implique que le pont soit déjà installé.

Les 46 boîtes sont en cours de contrôle, selon le communiqué. Interrogé par l'AFP, Simon Huffeteau, le chef de la division de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) à Caen, a indiqué que l'ampleur et la gravité de ces défauts ne peuvent être établies tant que les contrôles ne sont pas terminés.

De premiers défauts ont d'abord été détectés sur deux ou trois boîtes sur leur lieu de fabrication, selon l'ASN. Puis des contrôles complémentaires d'EDF à Flamanville ont montré qu'un plus grand nombre des 46 consoles étaient concernées, selon Simon Huffeteau.??

EDF a suspendu le bétonnage de sa propre initiative, a précisé le gendarme du nucléaire qui a déjà demandé deux fois sa suspension depuis le début du chantier en 2007.??EDF a annoncé à deux reprises un report de la mise en service de l'EPR à Flamanville qui a pris un retard de 4 ans. Le coût de ce réacteur lancé pour être une vitrine à l'export a quasi doublé, à 6 milliards d’euros contre 3,3 Md€ en 2005.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus