Nouveau recours contre les battues aux requins réunionnais

Le 28 août 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'arrêté vise notamment les requins bouledogues
L'arrêté vise notamment les requins bouledogues

Après avoir été déboutées, le 23 août, par le tribunal administratif de Saint-Denis-de-la-Réunion de leur recours pour arrêter la pêche au requin (voir JDLE), les associations Sea Shepherd et l’Association citoyenne de Saint-Pierre (ACSP) ont déposé ce 28 août un nouveau référé contre l’arrêté préfectoral qu’elles contestent. Celui-ci autorise la pêche de 10 requins bouledogues et 10 requins tigres au sein de la réserve nationale marine de l’île de la Réunion.

Cette fois-ci, il s’agit d’un référé en suspension avec recours pour excès de pouvoir, indique Sea Shepherd France, qui estime que l’arrêté est entaché d’illégalités et d’incohérences.

L’ONG de conservation de la faune et de la flore marines avait déjà déposé, en novembre dernier, un recours pour excès de pouvoir contre un arrêté autorisant une battue préventive de requins dans cette zone protégée.

Selon Marc Soria, chef de la mission scientifique chargée d’étudier les requins dans l’île française, la hausse récente du nombre des attaques de requins serait liée à un déséquilibre de l’écosystème. «Dans un écosystème dégradé, on observe une augmentation ou une disparition d’espèces, et parfois des comportements surprenants de certaines espèces», a-t-il précisé.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus