Nouveau logo européen sur les produits bio

Le 01 juillet 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

 

De nouvelles règles d’étiquetage pour les produits bios entrent en vigueur aujourd’hui 1 er juillet. Prévues par le règlement du 28 juin 2007, elles rendent le nouveau logo Eurofeuille obligatoire sur tous les aliments biologiques préemballés produits dans l’Union européenne.

Il permet aux consommateurs européens d’identifier avec certitude les produits qui contiennent au moins 95 % d’ingrédients bio. Ce logo doit être systématiquement accompagné de précisions sur l’origine géographique des produits (lieu de production des matières premières agricoles composant le produit), pour une meilleure traçabilité. Le numéro de code de l’organisme de certification devra également être présent sur l’étiquette. Les logos nationaux (par exemple la marque AB en France), ainsi que les logos privés, pourront toujours être utilisés car ils répondent aux mêmes conditions d’utilisation que le logo communautaire.

Mais attention, le logo restera facultatif pour les denrées alimentaires importées. «  Les produits biologiques en provenance de pays tiers ne pourront être distribués sur le marché communautaire que s’ils ont été produits et contrôlés dans les mêmes conditions ou dans des conditions équivalentes », précise la commission européenne sur son site dédié à l’agriculture biologique.  


Les nouvelles règles d’étiquetage concernent également la production aquacole biologique de poissons, coquillages et algues marines. Ces règles régissent, dans toute l’UE, l’environnement de cette production et la séparation des unités de production biologique et non biologique. Elles fixent également des conditions relatives au bien-être animal, notamment en ce qui concerne les densités de peuplement maximales. Les aliments pour animaux doivent être biologiques et peuvent être utilisés en association avec des aliments pour poissons provenant de pêcheries gérées de façon durable. Des dispositions spécifiques sont prévues pour la production de mollusques bivalves et d’algues marines.


Les opérateurs disposent d'une période transitoire de deux ans pour se conformer à ces nouvelles règles.

 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus