Nouveau délai pour Alteo

Le 05 juin 2020
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
L'usine est désormais à vendre.
L'usine est désormais à vendre.

L'usine d'Alteo, leader mondial des alumines de spécialité, à Gardanne (Bouches-du-Rhône), a obtenu un nouveau délai pour mettre en conformité avec les normes environnementales.

Alteo «dispose de 22 jours supplémentaires pour respecter les valeurs limites de rejet prévues par la réglementation nationale et peut donc appliquer les valeurs journalières actuelles jusqu'au 30 juin 2020 inclus», a indiqué la préfecture des Bouches-du-Rhône à l'AFP.
Cette prolongation de 22 jours du délai initial se fait en «application automatique de deux décrets pris au niveau national, celui du 12 mars suspendant tous les délais accordés pour des travaux divers à des entreprises, et celui du 2 avril suspendant ce premier décret», a précisé le Préfet des Bouches-du-Rhône Pierre Dartout.

effluents liquides
Initialement, Alteo, dont l'usine de Gardanne rejette des effluents liquides dans le parc national des Calanques, avait jusqu'au 8 juin pour réduire la demande biologique en oxygène et la demande chimique en oxygène de ses rejets.
Mais «la construction de la nouvelle unité de traitement de l'eau permettant d'atteindre les objectifs de qualité d'eau a été retardée du fait de la crise sanitaire», a précisé Alteo à l'AFP par courriel.

redressement judiciaire
Cette nouvelle station de traitement «est en cours de finalisation et sera pleinement opérationnelle dans le courant de l'été», a ajouté la direction, sans dire si elle serait en mesure de respecter la date du 30 juin fixée par les autorités.
L'usine Alteo de Gardanne a été placée en redressement judiciaire le 12 décembre, à la demande de l'entreprise, qui a mis en avant une «baisse brutale» de ses commandes.

La holding Alteo a, elle, été placée sous procédure de sauvegarde.