- 

Notre-Dame: pas de pollution sur Paris

Le 16 avril 2019
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le nuage de fumées a été évacué par le vent.
Le nuage de fumées a été évacué par le vent.
VLDT

 

L’impressionnant panache de fumées provoqué par l’incendie qui a endommagé la cathédrale Notre-Dame-de-Paris n’a pas accru la pollution atmosphérique parisienne, indique Airparif.

 

Dans un communiqué mis en ligne ce mardi 16 avril, le réseau francilien de mesure de la qualité de l’air souligne que les conditions météorologiques régnant au moment du sinistre «étaient particulièrement dispersives avec un vent d’est-sud-est de 3 mètres seconde et une hauteur de couche limite de 1.200 mètres, qui ont canalisé le panache de manière privilégiée dans le couloir de la Seine sur la partie parisienne. Evitant une stagnation de la pollution.» 

5 stations de mesures

Les 5 stations situées à proximité de l’incendie n’ont pas mesuré d’augmentation des seuils de pollution, «ce qui tend à confirmer que cet impact serait plutôt localisé sur les zones avoisinants l’incendie».

Airparif estime que l’incendie a provoqué le rejet «d’une quantité très importante de particules, liées à la combustion de la charpente en bois, et du plomb présent sur la toiture» sur l’Ile Saint Louis et l’Ile de la Cité.

Pour autant, le réseau rappelle qu’il n’est ni mandaté, ni équipé «pour faire des mesures de ce type en cas d’accident».



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus