Notre-Dame-des-Landes: la nomination du médiateur est annoncée

Le 18 mai 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le premier ministre, Edouard Philippe, annonce la nomination d'un médiateur.
Le premier ministre, Edouard Philippe, annonce la nomination d'un médiateur.
France Inter

C’était l’une des promesses du candidat Emmanuel Macron. Elle est en passe d’être tenue.

Un curieux ballet radiophonique a été interprété, ce jeudi 18 mai, sur les ondes de France Inter. En préambule, Pascal Canfin. Proche du nouveau ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, le directeur général du WWF France s’est clairement exprimé sur le devenir du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes: «Vous n’imaginez pas une seconde que, Nicolas Hulot étant entré au gouvernement, Notre-Dame-des-Landes peut se faire.» Nicolas Hulot aurait-il obtenu l’enterrement de la patate chaude, en contrepartie de son arrivée au gouvernement?

Organiser aussi la transition énergétique

Quelques minutes plus tard, le Premier ministre a esquissé une possible issue au projet porté par Vinci: «Il y aura un médiateur qui va permettre de mettre l'ensemble des choses sur la table, d'étudier l'ensemble des options, et ensuite nous prendrons une décision qui sera assumée, qui sera claire.»

Le principe de la médiation avait été avancé par Emmanuel Macron, lors de la présentation de son programme écologique au WWF, au début du mois de février dernier.

Sujet sensible

Sur un autre sujet sensible, le Premier ministre assure partager «totalement» le point de vue de Nicolas Hulot, selon lequel «il y a des perspectives extraordinaires en matière de développement des énergies renouvelables». Pour Edouard Philippe, «la question, c'est de savoir comment on organise pour les 50 ans qui viennent la production d'électricité en France», avec à la fois un «impératif de sûreté et de sécurité qui est primordial», un «impératif de souveraineté» et «le nécessaire impératif du développement des énergies renouvelables».

Le Havre, ville dont Edouard Philippe est encore le maire jusqu’à samedi, espère accueillir une usine d’éoliennes marines de Siemens.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus