Norovirus: le lave-vaisselle, même pas peur!

Le 19 décembre 2012 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les novovirus résistent au lavage en lave-vaisselle.
Les novovirus résistent au lavage en lave-vaisselle.

Les norovirus, agents les plus courants de gastro-entérite, semblent résister particulièrement bien à l’épreuve du lave-vaisselle, assez pour demeurer infectieux, selon une étude américaine publiée dans la revue PLoS ONE.

Plutôt qu’à la vaisselle domestique, c’est à celle effectuée dans les restaurants que s’est intéressée l’équipe de Melvin Pascall, de l’Ohio State University de Columbus. Un processus qui fait certes l’objet de normes, efficaces en ce qui concerne les bactéries, mais un peu moins vis-à-vis des virus, selon l’étude que les chercheurs viennent de publier.

Dans ces travaux, ils ont d’abord inoculé des produits laitiers avec du norovirus, qu’ils ont appliqués sur des fourchettes, des verres et des assiettes en céramique. Ils ont ensuite testé l’efficacité antivirale d’un lavage fait à la main ou à la machine, effectué avec un détergent plus un désinfectant, à savoir de l’hypochlorite de sodium (présent dans l’eau de Javel) ou de l’ammonium quaternaire.

Bilan: aucun des deux désinfectants n’aboutit à une réduction suffisante de la concentration en norovirus, de quelque manière que la vaisselle soit faite, manuellement ou en machine.

Dans tous les cas, leur présence diminue au maximum d’un facteur 1.000, bien loin du facteur 100.000 recommandé pour les bactéries –et que les chercheurs sont aisément parvenus à atteindre avec Escherichia coli et Listeria innocua. Or les norovirus sont des agents particulièrement infectieux, dont il suffit de 10 à 100 particules pour causer une gastro-entérite chez le consommateur.

Non seulement ces désinfectants, conçus pour éliminer les bactéries, ne sont pas des plus efficaces contre les virus, mais il se pourrait que ceux-ci se trouvent protégés lorsqu’ils sont enfouis dans les résidus d’aliments. Dont ceux de produits laitiers, qui résistent mieux au lave-vaisselle, expliquent les auteurs. Reste donc à développer de nouveaux désinfectants plus actifs contre les virus, norovirus ou autres.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus