NKM: l’Iterminator ?

Le 04 avril 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

S’exprimant, lundi matin 4 avril sur les ondes de France Inter, la ministre de l’écologie a quelque peu précisé les modalités de l’audit nucléaire qui doit être mené en France au cours des prochains mois.
 
Nathalie Kosciusko-Morizet a indiqué que l’exercice porterait sur toutes les installations nucléaires hexagonales, centrales nucléaires, installations de recherche, usines du cycle du combustible. Interrogée sur l’opportunité de poursuivre la construction de l’EPR, à Flamanville, la successeure de Jean-Louis Borloo a botté en touche: «Même si c’est tout neuf, on peut y revenir et mieux faire pour la sûreté, quitte à alourdir la facture». Pour le second exemplaire du dernier né d’Areva, qui doit être bâti à Penly, «il faudra attendre les résultats de l’enquête qui devra intégrer les enseignements de Fukushima».
 

En revanche, le projet Iter ne passera pas au travers des gouttes. La locataire de l’hôtel de Roquelaure a confirmé que même la sûreté des installations nucléaires en projet serait examinée par les auditeurs, dont celle du projet de réacteur à fusion, Iter.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus