Nitrates: la grogne des agriculteurs contre Paris et Bruxelles

Le 15 janvier 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Nouvelle mobilisation des syndicats agricoles
Nouvelle mobilisation des syndicats agricoles

Alors que sous la pression de Bruxelles, Paris a étendu le nombre de communes françaises vulnérables aux nitrates (1) et doit lancer son 5e programme d’action (voir JDLE), les agriculteurs ont décidé d’exprimer une nouvelle fois leur colère.

Dans un communiqué daté du 14 janvier, la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) a annoncé qu’elle organisait une journée nationale d’action, le 16 janvier, contre ce qu’elle appelle «les monstres administratifs».

Les agriculteurs visent rien de moins que la directive Nitrates (avec laquelle la France tarde à se mettre en conformité), le moratoire sur le stockage de l’eau et la législation sur les installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE).

Appelant au «bon sens paysan», la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA) entendent remettre une pétition aux préfets sur l’application de la directive Nitrates. Une pétition très politique puisque les élections des représentants des chambres d’agriculture se dérouleront la semaine prochaine.

Cette mobilisation n’est pas nouvelle. La dernière grogne des syndicats et des coopératives agricoles remonte à moins d’un mois. Le 19 décembre 2012, ils ont déjà réclamé un moratoire sur la directive Nitrates et le gel des projets de nouvelles zones vulnérables. Une pétition avait aussi circulé en novembre.

Si la Commission européenne a lancé, le 27 février 2012, une procédure contentieuse à l’encontre de la France, c’est pour sa mauvaise transposition de la directive visant depuis 1991 à lutter contre la pollution des eaux par les nitrates (voir JDLE). Paris risque une amende pouvant atteindre 20 millions d’euros. Le verdict est attendu au cours du premier semestre 2013.

18.860 communes sont touchées en France par une pollution des eaux aux nitrates. Soit 860 de plus que l’an dernier.

(1) comprenant au moins 50 milligrammes de nitrates par litre d’eau



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus