Nièvre: le projet Valorca à l’enquête publique

Le 16 janvier 2007 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une enquête publique portant sur la demande d'une concession pour une mine de charbon dans la Nièvre, déposée par la société Valorca, a débuté lundi 15 janvier dans les trois communes concernées, a-t-on appris auprès de la préfecture. Cette enquête doit se dérouler jusqu'au 13 février, période durant laquelle une réunion publique sera organisée par les promoteurs. Valorca, société dont le capital de 300.000 euros est détenu par la SAS Daniel Caille et le fonds Aloe, prévoit un milliard d'euros d'investissement dans une mine souterraine et une centrale à proximité.

Ce projet est concurrent de celui de la Seren (Société d'exploitation des ressources énergétiques du Nivernais), qui défend une mine de charbon à ciel ouvert et une centrale thermique pouvant être exploitées fin 2011. «Nous ne voulons pas faire rêver sur des investissements astronomiques et des créations massives d'emplois. Nous procédons par étapes et n'avons pas encore décidé de tous les points», a précisé à l'AFP Daniel Caille, ancien dirigeant de la Générale des eaux. «Il faudra capter et stocker le CO2 rejeté, et le site devra être pilote en matière de respect de l'environnement. Cela ne sera techniquement possible qu'en 2014-2015, a-t-il ajouté. Notre charbon, de qualité, sera 20% moins cher que le charbon importé en France», a-t-il calculé.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus