Nicolas Sarkozy rejette le projet de mine d'or en Guyane

Le 31 janvier 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Suite à une réunion le 30 janvier sur le projet d'exploitation d'une mine d'or située à Roura (Guyane), le président de la République a décidé de «ne pas donner une suite favorable au projet» Camp-Caïman. Cette décision fait suite à un rapport de mission sur le sujet mené par l'Inspection générale de l'environnement (IGE), de l'administration (IGA), du Conseil général des mines, mais aussi deux experts en biodiversité du Muséum national d'histoire naturelle (MNHN).

«Souhaitant une exploitation des ressources aurifères compatible avec la préservation des richesses de biodiversité de la Guyane, le président de la république a souhaité qu'un schéma départemental d'orientation minière et d'aménagement soit réalisé dans les plus brefs délais. Ce schéma permettra de délivrer des autorisations d'exploitation dans des conditions acceptables par tous», précise un communiqué de l'Elysée.

Dans un communiqué du 31 janvier, le WWF dit «se réjouir» de la décision de Nicolas Sarkozy: l'ONG «a toujours considéré qu'un tel projet industriel d'activité extractive, se révélait incompatible avec la conservation de l'intégrité d'un site phare de la biodiversité de la forêt tropicale guyanaise. Le fait de ne pas autoriser l'ouverture de la mine va permettre de retrouver une cohérence sur ce territoire, avec la politique déjà engagée par l'Etat et les collectivités locales pour la conservation et la valorisation du patrimoine naturel (réserve, parc naturel régional).»



.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus