Nicolas Sarkozy annonce un plan d’action pour la filière Bois

Le 20 mai 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Trois jours après la parution des décrets sur les prêts bonifiés accordés aux exploitants forestiers suite à la tempête Klaus (1), le chef de l’Etat s’est rendu dans une scierie à Urmatt (Bas-Rhin), et a annoncé un plan d’action pour aider la filière Bois.

La première mesure est la création d’un fonds d’investissement doté de 100 millions d’euros, «pour faire émerger un tissu d’entreprises de taille suffisante et structurer la filière», a-t-il déclaré. Les autres mesures s’articulent autour de deux objectifs de valorisation: la construction et l’énergie.

Concernant la première, il a déclaré vouloir multiplier par 10 le seuil minimum d’utilisation du bois dans les constructions neuves à partir de 2010. Pour cela, l’Etat devra s’engager dans la promotion de la certification et l’emploi de bois certifiés dans les constructions publiques. Nicolas Sarkozy a également annoncé une exemption de dépôt de permis de construire pour toute réalisation d’une isolation extérieure en bois.

Dans le domaine de la valorisation énergétique, il a émis le souhait que la part de la filière Bois représente un tiers de l’effort à fournir pour atteindre l’objectif de 23% d’énergie renouvelable à l’horizon 2020 (contre 9% aujourd’hui), soit environ 5%. Pour ce faire, la production sylvicole annuelle de la France devra augmenter d'ici là de 21 millions de mètres cubes.

Le chef de l’Etat prévoit également de doubler les tarifs d’achat obligatoire de l’électricité produite par des unités de cogénération utilisant du bois (en moyenne de 50 euros par mégawatheure), voire de les tripler «si nécessaire».

Une mesure qui réjouit le Syndicat des énergies renouvelables(SER). «Longtemps marginalisée par un tarif d’achat peu attractif et inférieur au prix de marché de l’électricité, la production d’électricité à partir de la biomasse va désormais bénéficier d’un outil à la hauteur des enjeux énergétiques qu’elle représente», indique France biomasse énergie (la branche biomasse du SER) dans un communiqué.

Ce plan intervient alors que les exploitants forestiers sinistrés par la tempête Klaus s’agacent du retard des aides financières (2). Pour ces mesures, le président de la République s’est inspiré du rapport de Jean Puech intitulé «Mise en valeur de la forêt française et développement de la filière Bois», qui lui a été remis en avril dernier.

(1) Voir le JO du 16 mai 2009
(2) Voir le communiqué du Conseil régional d’Aquitaine



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus