Nicolas Hulot se choisit un destin non gouvernemental

Le 04 février 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Tweet de l'annonciation.
Le Tweet de l'annonciation.
DR

François Hollande n’aura pas réussi à garder auprès de lui Nicolas Hulot. Ce jeudi 4 février, l’ancien envoyé spécial du président de la République pour le climat a signifié qu’il refusait l’offre d’un grand ministère de l’écologie qui lui été faite depuis quelques jours par l’exécutif, à la faveur d’un prochain remaniement ministériel. «Nicolas Hulot n’entrera pas au gouvernement. Il remercie le président de la confiance qu’il n’a cessé de lui accorder», écrit le patron de la fondation éponyme sur son compte twitter.

ministère d’Etat

L’Elysée avait pourtant donné de sérieux gages à l’ancien animateur d’Ushuaia: création d’un ministère d’Etat aux contours proches de celui occupé en son temps par Jean-Louis Borloo, abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, arrêt du rejet des boues toxiques d’Alteo, modification de la loi Jacob pour interdire définitivement l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels. Rien n’y a fait. L’homme est un habitué de la négation. Il a déjà refusé semblable proposition du temps de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy.

l'écologie n'est pas un protocole

Interrogé, fin janvier, sur ses intentions par la rédaction de France Inter, Nicolas Hulot ne ferme pas la porte à une possible entrée en politique. Peut-être à l’occasion des prochaines élections présidentielles: «L’enjeu que je porte est supra-politique. Pour moi, il n’y aura pas un protocole de gauche et un protocole de droite», avait-il notamment déclaré sur les ondes de la radio publique.

pas de primaire

Trois certitudes: le promoteur du Pacte écologique de 2007 exclut de participer à une primaire écologiste. L’expérience passée, qui avait vu son écrasement par Eva Joly, n’est toujours pas digérée. Il est pour le moment l’une des personnalités préférées des Français. Un récent sondage publié par le Journal du Dimanche lui accorde 61% de bonnes intentions chez les électeurs de gauche. L’un de ses proches, l’euro-député Pascal Durand, vient de quitter Europe Ecologie-les Verts. Pour se rendre plus disponible, le temps d’une campagne?

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus