Nicolas Hulot et l’Ademe lancent un défi aux Français

Le 25 mai 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

En plein débat européen, comment attirer les médias avec le changement climatique?

Tout simplement en tendant le micro au plus médiatique des «écolos» français : Nicolas Hulot. Soucieuse de continuer sur la lancée de sa campagne «Faisons vite ça chauffe», présentée il y a un an, l'Ademe poursuit son effort de mobilisation. Hier, dans la chaude serre (clin d'oeil!) du parc parisien André Citroën, Michèle Pappalardo, la présidente de l'agence, et Nicolas Hulot ont donc lancé, devant une meute de journalistes et d'invités, un «Défi à la terre». «Je n'ai qu'une seule certitude, c'est que le monde de demain sera radicalement différent de celui d'aujourd'hui. Mais c'est à nous de décider si nous voulons vivre dans un monde que nous aurons choisi ou dans un monde qui se sera fait de force»,a attaqué le créateur d'Ushuaïa. Surfant sur la vague (d'émotions!) déclenchée par l'animateur, Michèle Pappalardo a expliqué la nature du partenariat liant la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme (FNHNH) et l'Ademe. «Il s'agit de donner les clés de compréhensions des menaces, comme le changement climatique. Et de montrer qu'il est important de faire tous ensemble des petits gestes quotidiens»,a rappelé la créatrice de l'Ademe.

Et pour sensibiliser et motiver les masses, les deux partenaires (soutenus par d'autres comme EDF) ont mis les petits plats dans les grands. Plus de 3 millions d'exemplaires d'un «Petit livre vert pour la terre»des éco-gestes seront distribués pendant la semaine du développement durable dans les magasins Leclerc, les 160 Espaces Info Energie et les boutiques Bouygues Telecom. Par ailleurs, un site Internet (www.defipourlaterre.org) permet aux internautes -sur le modèle des promesses de dons au Téléthon- de s'engager à réaliser 10 actions simples ; des gestes qui seront comptabilisés et dont l'impact climatique sera évalué. Autant de  résultats qui seront régulièrement diffusés sur le bulletin météo de TF1 de 19 h 50. Cet été, les chaînes de télévision et les salles de cinéma diffuseront des courts métrages qui seront autant de piqûres de rappel pour les spectateurs qui ne seront pas sur les plages. Une campagne également relayée par le réseau d'affichage JC Decaux. Bref, une mobilisation climatique sans précédent dont les résultats en terme de tonnes de CO2 non émises seront publiés tous les six mois.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus