NF-environnement ne séduit pas les industriels

Le 27 décembre 2004 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
NF enviro
NF enviro

Le label NF-environnement existe depuis plus de 12 ans mais ne parvient pas à séduire les marchés industriels qui préfèrent adopter des certifications individuelles. Tout juste intéresse-t-il la grande distribution. Pourtant, l'évolution des achats publics en intégrant des paramètres environnementaux pourrait influencer le développement de la marque nationale et de son pendant européen.

Le label de certification NF-environnement, créée en 1992, n'a pas l'effet escompté sur les industriels. Ce label écologique est censé garantir aux consommateurs, particuliers ou aux entreprises, la qualité d'un produit, sa conception respectueuse de l'environnement tout en garantissant sa performance. Les exigences portent toujours sur la biodégradabilité, les substances dangereuses, les conservateurs et les émissions dans l'air. Certains produits à destination du grand public en sont dotés, on peut en effet voir la marque sur certaines marques de filtres à café, de sacs poubelles, de sacs de causse, de peintures, de litières pour chat ou de cahiers d'école. «Les distributeurs, très attentifs à la marque NF-environnement, jouent un rôle moteur. Nous espérons dans les années à venir une meilleure sensibilisation des consommateurs», explique Patricia Proia, responsable du marché environnement de la marque NF et de l'écolabel en France. En effet, la dernière enquête réalisée au cours de la semaine sur l'écolabel du 18 au 24 octobre a révélé que seulement 10% de la population était intéressée par ce type de produit.



Chez les professionnels, la marque NF-environnement ne fait pas d'émule. Des cahiers des charges existent pourtant pour le mobilier de bureau et scolaire, les peintures routières ou les lubrifiants. Mais pour ce dernier produit, par exemple, aucune entreprise n'a demandé l'agrément. La marque NF-environnement demandée par les industriels est plus adaptée aux peintures routières, mobilier scolaire ou aux composteurs individuels de jardin. «Il faut reconnaître que les incitations du consommateur final sont peu nombreuses. Les industriels préfèrent les autodéclarations, en particulier sur les produits de construction», explique Patricia Proia. Ils réalisent ainsi eux-mêmes les analyses de cycle de vie de leur produit, ce qui leur évite de payer chaque année le label NF-environnement.

«Le manque de maturité des industries nous amène à nous demander si nous devons continuer à travailler sur ce type de produit. En même temps, l'évolution des achats publics pourrait changer la donne»,  poursuit la responsable. Le nouveau manuel sur les achats responsables des administrations pourrait en effet inverser la tendance. Le Code des marchés publics accepte désormais le référencement de produits plus respectueux de l'environnement. «Les autodéclarations des industriels ne devraient donc pas suffire. Ils devront certainement accepter davantage notre marque sous la pression des acheteurs publics», affirme Patricia Proia. Une soixantaine de fabricants seulement possède ce label. Un nouveau cahier des charges sur les services de rénovation mécanique à destination de l'industrie automobile suscite plus d'espoirs auprès des responsables de la marque NF. Lors de sa rédaction de nombreux industriels ont répondu présents, en particulier car il devrait être un rempart à la contrefaçon.

NF-environnement est-il menacé par l'écolabel européen? Le label des lubrifiants devrait notamment disparaître, remplacée par ce label européen. «Il est en réalité plus large et plus intéressant que NF-environnement», poursuit Patricia Proia. Il ne tient pas seulement compte des huiles pour chaîne de tronçonneuse, comme c'est le cas pour NF-environnement, mais aussi des lubrifiants hydrauliques et des graisses pour les pièces de métal. Dans la plupart des pays de l'Union européenne, les marques nationales sont davantage prises en compte par les consommateurs au détriment de la petite fleur du label européen.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus