New York pourrait reprendre l’exploitation des gaz de schiste

Le 11 juillet 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
 L’Etat de New York pourrait lever l’embargo sur l’utilisation de l’hydro-fracturation pour exploiter les gisements de gaz de schiste. La semaine passée, le ministère de l’environnement local (DEC selon l’acronyme anglais) a publié un projet de réglementation qui autorise, dans certaines conditions, l’usage de cette technique controversée.
 
Il serait notamment interdit d’injecter eau et additifs chimiques dans le sous-sol proche des réserves d’eau potable de New York et de Syracuse.
 
De même, ce genre de forage devrait être interdit à moins de 150 mètres d’un puits ou d’un captage domestique et à 700 mètres d’un réservoir d’eau potable collectif. Autorisés sur les terrains privés, les forages seront interdits sur les terres appartenant à l’Etat, et notamment les forêts, les parcs et les zones protégées.
 
Ces dispositions, indique le DEC, devrait permettre d’exploiter 85% des gisements situés dans la région des schistes de Marcellus. En cas d’adoption de ces nouvelles règles, le DEC s’attend à devoir gérer près de 2.000 nouveaux forages par an.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus