New York: les sodas géants auront la vie sauve

Le 13 mars 2013 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Plus de 48cl pour les sodas géants
Plus de 48cl pour les sodas géants

La justice américaine a bloqué, lundi 11 mars, la décision de la ville de New York d’interdire la vente de sodas de plus de 16 onces (48 cl) dans les lieux publics, une mesure présentée comme anti-obésité.

Votée en septembre par le conseil de la santé de la mairie de New York, cette mesure devait entrer en vigueur mardi (voir le JDLE). In extremis, la Cour suprême de la ville, saisie en octobre par un collectif mené par l’American Beverage Association (ABA), l’a bloquée au dernier moment.

Selon la décision du juge Milton Tingling, cette mesure, qualifiée d’«arbitraire», aurait dû être soumise au conseil municipal, et pas seulement au conseil de la santé, composé de personnalités nommées par le maire Michael Bloomberg. Egalement pointée par le juge, l’éventuelle discrimination entre commerçants: la mesure ne s’appliquait qu’à la restauration, pas à la vente en magasin.

C’est une défaite cuisante pour le maire qui, lors d’une conférence de presse, a indiqué ne pas avoir de programme pour réintroduire la mesure devant le conseil municipal, rapporte le Wall Street Journal. De son côté, l’ABA y voit une victoire pour la liberté des consommateurs: «Seuls les individus ont le pouvoir de choisir quels aliments et boissons sont bons pour eux. Aucune loi [d’uniformisation] ne peut ou ne doit aller contre ce libre-arbitre, aussi bien intentionnée soit-elle», a déclaré le syndicat.

Cette mesure était assez peu populaire auprès des New Yorkais, selon un sondage effectué en 2012: environ 53% des personnes interrogées s’y disaient défavorables, tandis que 52% mettaient en doute son efficacité dans la lutte contre l’obésité.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus