New York bannit les centrales au charbon

Le 29 juin 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Tout juste bonne pour abriter un musée.
Tout juste bonne pour abriter un musée.

Le département de la protection de l’environnement de l’Etat de New York (DEC) vient d’interdire la construction de nouvelles centrales thermiques au charbon. Ce n’est pas dit ainsi, mais cela revient au même. Car, pour la première fois, le DEC fixe des limites d’émission de CO2 aux futures centrales thermiques à flamme de plus de 25 mégawatts.

Applicables dès le 12 juillet, ces normes sont de 419 grammes de CO2 le kilowattheure pour les chaudières classiques et de 657 gr CO2/kWh pour les turbines à combustion. Ces limites, calquées sur celles proposées fin mars par l’agence fédérale de protection de l’environnement [JDLE], sont inatteignables par les centrales au charbon de technologie classique.

Elles ouvrent donc un boulevard à la construction de centrales au gaz, de centrales dotées de captage-stockage de CO2 ou de centrales ultrasupercritiques. Sans oublier les éoliennes!



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus