Neuf Etats américains vont limiter le CO2 des électriciens

Le 25 août 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
fumee_usine
fumee_usine

Deux ans après l’avoir annoncé, ils vont le faire. Les gouverneurs du Connecticut, Delaware, Maine, Massachusetts, New Hampshire, New Jersey, New York, Rhode Island et Vermont seraient sur le point de conclure un accord portant sur la réduction des émissions de dioxyde de carbone de leurs centrales électriques.

Selon The New York Times, paru mardi, les tous derniers détails sont en train d'être réglés par les négociateurs. Mais d'ores et déjà, les grands principes de ce programme sont connus. Globalement, les 600 centrales des 9 Etats se verraient imposer une limite d'émissions égale à 150 millions de tonnes de CO2 par an (un peu plus que celles de RWE!). Les objectifs sont définis globalement et par Etat. Les centrales de New York pourraient ainsi émettre 65,6 millions de tonnes (Mt) de CO2 par an, contre 1,35 MtCO2 pour celles du Vermont. Evidemment, les installations qui ne pourront pas respecter leurs limites pourront acheter des crédits d'émissions sur un marché, comparable à l'ETS européen ou à ceux des oxydes de soufre américains.

Devant débuter en 2009, ce «cap and trade system»obligera les électriciens à stabiliser leurs rejets pendant 6 ans. Entre 2015 et 2020, ils devront les avoir réduites de 15 MtCO2. Non encore officialisé, ce projet n'est pas une surprise. En juin 2003, le Connecticut, le Maine et le Massachussets avaient déjà attaqué en justice l'Agence pour la protection de l'environnement (EPA) pour n'avoir pas régulé les émissions industrielles de gaz carbonique. Un an plus tard, les Etats de New York, Californie, Connecticut, l'Iowa, New Jersey, Rhode Island, Vermont et Wisconsin traînaient en justice les 5 électriciens émettant le plus de CO2.

La protection du climat est depuis plusieurs années un problème important pour les collectivités américaines et leurs administrés. Et certains hommes politiques entendent bien en faire un thème de campagne. A l'origine du programme des 9 Etats, le gouverneur de New York, George Pataki, l'a d'ailleurs bien compris. Lui qui pourrait être l'un des candidats républicains à la candidature pour les élections présidentielles.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus