Nestlé n’achètera plus d’huile de palme Sinar Mas

Le 19 mars 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Greenpeace remporte une nouvelle victoire sur un producteur d’huile de palme aux pratiques réputées sulfureuses. Dans un communiqué publié mardi 16 mars, Nestlé annonce avoir cessé d’acheter ce type d’huile au premier producteur mondial, l’Indonésien Sinar Mas.

Cette décision intervient quelques heures à peine après la publication par Greenpeace d’une brochure dénonçant l’utilisation par Nestlé d’huile de palme dans la fabrication d’un de ses produits phares: les barres chocolatées Kit Kat. Greenpeace reproche à l’industriel indonésien d’abattre illégalement la forêt indonésienne pour y planter des palmiers à huile. A l’appui de sa décision, Nestlé indique avoir mené sa propre enquête et trouvé qu’effectivement la production de Sinar Mas ne répondait pas aux critères de durabilité de Nestlé.

Le groupe agro-alimentaire suisse a récemment indiqué qu’il n’achèterait plus que de l’huile de palme «certifiée durable» à partir de 2015, année où les volumes seront suffisants. Chaque année, Nestlé achète environ 320.000 tonnes d’huile de palme, soit 0,7% d’une production mondiale largement dominée par l’Indonésie et la Malaisie. Ces trois derniers mois, Kraft Food et Unilever ont banni Sinar Mas de leur liste de fournisseurs.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus