Néonicotinoïdes: les usages dérogatoires soumis à consultation

Le vendredi 22 mars 2019 à 18h 49 par Romain Loury
Le balanin de la noisette, heureux gagnant
Le balanin de la noisette, heureux gagnant

Le gouvernement a publié la liste des usages possibles, jusqu’au 1er juillet 2020, pour les néonicotinoïdes, par dérogation à l’interdiction en vigueur depuis le 1er septembre 2018, dans un projet d’arrêté mis en consultation jeudi 21 mars. Seuls trois usages marginaux, pour lesquels les alternatives sont jugées insuffisantes, subsistent pour l’acétamipride.

Extrait : Au-delà du moratoire européen sur trois néonicotinoïdes, en vigueur depuis janvier 2013 et renforcé en avril 2018, la France a décidé d’aller plus loin, en interdisant l’usage de toutes ces substances à compter du 1er...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus