Néonicotinoïdes: l’Efsa enfonce le clou

Le 27 août 2015 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Risque élevé avéré, ou non exclus
Risque élevé avéré, ou non exclus

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) confirme la toxicité des néonicotinoïdes pour les pollinisateurs en traitement foliaire. Sans surprise, au vu du nombre croissant d’études sur le sujet, ces conclusions ouvrent la voie à une prolongation du moratoire européen.

En décembre 2013, trois néonicotinoïdes, l’imidaclopride, le thiméthoxame et la clothianidine, ont été suspendus par la Commission européenne en raison d’un risque élevé pour les pollinisateurs, et ce pour une durée de deux ans.

Ce moratoire concerne les semences enrobées, les microgranules (traitement du sol) et le traitement foliaire, aussi bien pour les cultures fréquentées par les abeilles que pour les céréales –hormis celles d’hiver. Ils restent en revanche autorisés sous serre ou en traitement après floraison.

A l’approche de l’échéance du moratoire, le combat s’est intensifié contre ces pesticides, notamment à l’Assemblée nationale: mi-mars, les députés ont validé, dans le cadre du projet de loi sur la biodiversité, leur interdiction totale à compter de 2016 –sans illusion quant aux réactions du Sénat. En mai, le gouvernement s’est engagé à prôner, au niveau européen, une extension du moratoire à l’ensemble des néonicotinoïdes.

«Risques élevés» avérés ou non exclus

Saisie par la Commission européenne, l’Efsa a quant à elle publié, jeudi 27 août, une nouvelle évaluation des trois produits suspendus, uniquement pour les traitements foliaires. Sans grande nouveauté, les trois rapports confirment, au vu de la littérature scientifique, que «des risques élevés ont été identifiés ou n’ont pas pu être exclus» pour chacun d’entre eux.

«Dans d’autres cas, l'évaluation des risques n'a pas pu être portée à terme en raison de lacunes dans les données», constate l’Efsa. Prochaine étape, l’autorité va réévaluer le risque lié aux semences enrobées et aux microgranules. Lancé en mai, cet appel de données est ouvert jusqu’au 30 septembre.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus