Nelly Olin donne le ton pour 2007

Le 29 septembre 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
nelly
nelly

Lors d’une conférence de presse, le 27 septembre, la ministre en charge de l’environnement a présenté le budget 2007 de son ministère, ainsi que ses priorités avant les présidentielles et les législatives.

0,395%. Autant dire 0,4%. C'est la part record du budget du ministère de l'écologie et du développement durable (Medd) sur l'ensemble du budget de l'Etat. Soit 915 millions d'euros en crédits de paiement (1), et une augmentation de 2,5% entre la loi de finances initiale de 2006 et de 2007.

Ces crédits vont aller principalement à la protection de la biodiversité (114 millions d'euros, soit une hausse de 31% par rapport à 2006), à la politique de l'eau (109 millions, +18%), à et la prévention des pollutions et des risques (81 millions d'euros, +29%).

C'est avec un grand sourire que Nelly Olin a donné ces chiffres à la presse le 27 septembre. D'autant plus que, selon elle, la hausse des crédits dédiés à l'environnement est encore plus importante. «Si l'on ajoute le fonds Barnier (50 millions d'euros supplémentaires prévus en 2007), le produit des taxes affectées à des établissements publics (376 millions d'euros), et le programme des interventions territoriales de l'Etat concernant l'environnement (16 millions d'euros), on atteint une augmentation de 9,3% au total», s'est réjouie la ministre.

Malgré tout, l'écologie reste un «Petit Poucet» au regard de ses confrères tels que le ministère chargé de l'agriculture (5 milliards de crédits de paiement) ou encore celui chargé des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer (17,4 milliards d'euros). Des ministères beaucoup plus riches dont les politiques contribuent en partie à la détérioration de l'environnement en France. Et au Medd de rappeler qu'en 2005, un rapport de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) avait pointé du doigt les dépenses fiscales de l'Etat français: celles qui sont dommageables à l'environnement sont 16 fois plus nombreuses que celles qui lui sont favorables. Pour faire évoluer cette situation, un groupe de travail doit rendre un rapport au début de l'année prochaine. Et des mesures devraient être annoncées dans les prochaines semaines, dans le cadre du Plan climat.

Consciente du budget trop limité accordé à son ministère, Nelly Olin a plaidé pour que le budget atteigne 1% du budget général d'ici 2010. Voeu pieu? L'importance que prendra l'environnement dans les prochaines élections donnera probablement une partie de la réponse.



(1) 637 millions d'euros ont été dédiés à la mission Ecologie et développement durable, et 278 millions au programme de recherche dans le domaine des risques et des pollutions




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus