NDDL: Cuvillier confirme le report des travaux

Le 02 juillet 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le démarrage des travaux est conditionné à la faisabilité des mesures compensatoires
Le démarrage des travaux est conditionné à la faisabilité des mesures compensatoires

Dans un courrier adressé le 28 juin au préfet de Loire-Atlantique, et diffusé ce 2 juillet par le sénateur écologiste Ronan Dantec, le ministre des transports Frédéric Cuvillier rappelle «l’engagement du gouvernement à respecter et à mettre en œuvre les préconisations des trois commissions mandatées».

Pour rappel, la commission de dialogue (voir JDLE), la mission agricole et le comité d’experts scientifiques (voir JDLE) avaient émis plusieurs réserves, le 9 avril, obligeant le gouvernement à revoir la copie de son projet d’aéroport.

Le ministre des transports en rappelle deux dans la missive envoyée à Christian Galliard de Lavernée. A commencer par l’approfondissement des coûts de réaménagement de l’actuel aéroport de Nantes-Atlantique  –si ce site est maintenu- sur la base de 5, 7 et 9 millions de passagers, qui devra être soumis à un débat contradictoire. «Un nouveau groupe de travail doit être constitué, associant étroitement les acteurs locaux à ces études. A chaque étape, le caractère ouvert du débat devra être garanti par l’accès de tous aux données d’études certifiables», écrit Frédéric Cuvillier.

Le ministre a également évoqué les mesures de compensation environnementales, qui doivent être revues selon les experts mandatés. «Les travaux ne pourront s’engager tant que la faisabilité de ces mesures n’aura pas été démontrée», a-t-il assuré. Cette faisabilité devant être précisée par des vérifications complémentaires, les travaux ne devraient pas être lancés avant plusieurs mois.

Au final, le calendrier du démarrage des travaux à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) pourrait être précisé à la fin de l’été, a ajouté ce 2 juillet le ministère des Transports.

Ronan Dantec, sénateur de Loire-Atlantique et conseiller municipal de Nantes (Europe Ecologie-Les Verts), a salué «la volonté de l’Etat de confier l’animation du groupe de travail sur le réaménagement de l’aéroport Nantes-Atlantique à une personnalité indépendante» et «son engagement à ne pas lancer les travaux avant la démonstration de la faisabilité des mesures compensatoires».

«Cette réponse à notre interpellation va clairement dans le bon sens», note l’élu, qui avait fait part de ses inquiétudes au ministre des transports, avec le député de Loire-Atlantique François de Rugy (EELV), dans un courrier daté du 25 juin.

A Notre-Dame-des-Landes, le prochain rendez-vous sera animé par le Collectif d’élus doutant de la pertinence de l’aéroport (Cedpa), qui organise un grand rassemblement, les 3 et 4 août prochains, pour enterrer définitivement le projet.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus