Navires: le Parlement européen tente de réglementer le démantèlement

Le 24 octobre 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La majorité des navires sont encore démantelés en Asie du sud-est
La majorité des navires sont encore démantelés en Asie du sud-est

Le Parlement européen a légèrement durci, le 22 octobre, les règles de démantèlement des navires dans l’Union européenne.

Le projet de règlement prévoit que les navires enregistrés en Europe devront être démantelés dans une installation de recyclage agréée, qui doit notamment être «conçue, construite et exploitée d’une manière sûre et écologiquement rationnelle». Celle-ci doit se trouver sur des sols imperméables dotés de systèmes d’évacuation efficaces. L’objectif est de limiter l’envoi des vieux bateaux dans un chantier d’Asie du Sud-est.

Ce texte s’avère toutefois limité dans la mesure où la plupart des navires battent un pavillon extérieur à l’UE. Ceux-là devront seulement s’acquitter d’un inventaire des matières dangereuses lorsqu’ils feront escale dans un port européen, sans doute un peu avant que la convention de Hong Kong ne les y oblige (elle devrait s’appliquer autour de 2020 dans les Etats signataires).

En avril dernier, les eurodéputés avaient repoussé la création d’une redevance sur les navires faisant escale dans l’UE, qui devait financer une filière de démantèlement plus propre.

1.020 bâtiments ont été démantelés dans le monde en 2011 selon l’ONG Robin des Bois, la plupart en Inde (45%), au Bengladesh, en Chine, au Pakistan et en Turquie, dans des conditions sanitaires et environnementales souvent déplorables.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus