Naval Energies teste une nouvelle hydrolienne

Le 25 juillet 2018
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
L'hydrolienne a été raccordée au réseau électrique canadien.
L'hydrolienne a été raccordée au réseau électrique canadien.
Naval Energies

 

Le convertisseur de 2 MW a été raccordé au réseau électrique canadien.

 

Cape Sharp Tidal vient de déployer une nouvelle hydrolienne dans la Baie de Fundy, située entre les provinces canadiennes du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Ecosse. C’est dans cette baie que l’on observe le plus important marnage du monde : 16 mètres, soit 3 mètres de plus que dans la baie du Mont-Saint-Michel, un gage de courants puissants.

 

D’une puissance unitaire de 2 MW, la machine OpenHydro (groupe Naval Energies) est la sœur jumelle de celle qui avait été testée au même endroit entre novembre 2016 et juin 2017. Elle n'avait pu produire que durant 1.500 heures.

 

Installée dans un environnement marin agressif (les courants peuvent atteindre la vitesse de 5m/seconde), la machine a été raccordée, le 24 juillet, au réseau de distribution d’électricité, indique Cape Sharp Tidal, co-entreprise entre OpenHydro et l’énergéticien canadien Emera.

 

Ce nouveau test, dont la durée n’est pas connue, sera supervisé par le centre de recherche sur les énergies marines de Fundy (Fore).



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus