Naufrage de l'Ece: dépollution prévue cet été

Le 20 juin 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Selon un communiqué de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, les autorités françaises, britanniques et l’armateur de l’Ece se sont mises d’accord sur un plan d’actions concernant le chimiquier qui a coulé le 2 février après une collision avec un vraquier maltais le 31 janvier, à 90 kilomètres environ de Cherbourg (Manche). L’armateur, la société turque Aksay Denizcilik, devra financer les travaux de «libération contrôlée et programmée» de 10.000 tonnes d’acide phosphorique. Ce procédé doit éviter tout effet nocif. «Les simulations et les essais en laboratoire effectués par le Centre de documentation de recherche et d’expérimentations (Cedre) et l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) ont en effet montré que l’impact dû à l’acide serait limité à quelques centaines de mètres autour de la coque, et qu’en quelques jours, toute trace mesurable aurait disparu.» La quarantaine de tonnes d’hydrocarbures encore stockée dans le navire, à 70 mètres de profondeur, sera quant à elle pompée. Les travaux devraient être terminés à la mi-septembre et entraîner la levée de l’interdiction de pêche qui sévit actuellement.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus