Nanotechnologies: les industries peinent à communiquer

Le 17 septembre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Selon un article du Monde publié le 13 septembre sur son site internet, un différend existe entre l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement (Afsset) et les industriels français. En effet, malgré deux relances, seul un quart des 350 industriels concernés a répondu à un questionnaire envoyé par l'agence sur les nanotechnologies et les conditions dans lesquelles ils les utilisent. Michèle Froment-Védrine, directrice de l'Afsset, a déclaré au Monde que des «acteurs majeurs et connus» figurent parmi les mauvais élèves.

Dans un avis de juin 2006, l'Afsset avait recommandé une série de mesures pour mieux maîtriser l'impact des nanomatériaux sur la santé et l'environnement, dont l'élaboration d'un registre national, publiquement accessible, des nanomatériaux commercialisés ou en voie de l'être.